Aller au contenu principal
Type de contenu

La photographie panoramique lève le voile sur les secrets du portique et du pavillon après restauration

Pourquoi Rubens a t-il intégré un crâne de bœuf au portique ? Que signifient les dictons en latin au-dessus des arches du portique ? Pourquoi Rubens a t-il placé une statue d’Hercule dans le pavillon de son jardin ?
Une visite en ligne exceptionnelle faisant appel à la photographie panoramique répond à ces questions et met au jour des traces précieuses de Rubens l’architecte.

La Maison Rubens expose deux chefs d’œuvre de jeunesse de Rubens et Van Dyck

Le Massacre des Innocents à Bethléem et un portrait de l’apôtre Mathieu

La Maison Rubens expose cet automne deux prêts exceptionnels. Le Massacre des Innocents à Bethléem, une œuvre de jeunesse de Rubens et le Rubens le plus cher au monde, peut être admiré à la Maison Rubens à partir du 26 septembre. Le musée expose également une œuvre de jeunesse d’Antoine van Dyck (1599-1641): un portrait de Mathieu.

Fondation Roi Baudouin confie chef-d’œuvre de jeunesse de Van Dyck en prêt permanent

Le musée expose une œuvre de jeunesse d’Antoine van Dyck, l’élève le plus doué de Rubens. La Fondation Roi Baudouin lui a confié ce portrait de Mathieu en prêt permanent. C’est le seul panneau de la célèbre Série Böhler dans une collection publique belge.

Jacob Jordaens

Autoportrait