Aller au contenu principal

Rubens

Il savait tout et pouvait tout faire. C’était un homme brillant, un artiste aux multiples talents, il dirigeait un grand atelier, parlait plusieurs langues, collectionnait de l’art, avait dessiné sa propre maison, effectuait des missions diplomatiques dans toute l’Europe et s’intéressait à la science. Rubens était un homme complet.

La Maison Rubens expose deux chefs d’œuvre de jeunesse de Rubens et Van Dyck

Le Massacre des Innocents à Bethléem et un portrait de l’apôtre Mathieu

La Maison Rubens expose cet automne deux prêts exceptionnels. Le Massacre des Innocents à Bethléem, une œuvre de jeunesse de Rubens et le Rubens le plus cher au monde, peut être admiré à la Maison Rubens à partir du 26 septembre. Le musée expose également une œuvre de jeunesse d’Antoine van Dyck (1599-1641): un portrait de Mathieu.

Fondation Roi Baudouin confie chef-d’œuvre de jeunesse de Van Dyck en prêt permanent

Le musée expose une œuvre de jeunesse d’Antoine van Dyck, l’élève le plus doué de Rubens. La Fondation Roi Baudouin lui a confié ce portrait de Mathieu en prêt permanent. C’est le seul panneau de la célèbre Série Böhler dans une collection publique belge.