Aller au contenu principal
Type de contenu

Jan Cossiers

Prêt temporaire depuis 2016

Portrait d’un homme

Antoine van Dyck

Autoportrait

La Maison Rubens expose deux chefs d’œuvre de jeunesse de Rubens et Van Dyck

Le Massacre des Innocents à Bethléem et un portrait de l’apôtre Mathieu

La Maison Rubens expose cet automne deux prêts exceptionnels. Le Massacre des Innocents à Bethléem, une œuvre de jeunesse de Rubens et le Rubens le plus cher au monde, peut être admiré à la Maison Rubens à partir du 26 septembre. Le musée expose également une œuvre de jeunesse d’Antoine van Dyck (1599-1641): un portrait de Mathieu.

Fondation Roi Baudouin confie chef-d’œuvre de jeunesse de Van Dyck en prêt permanent

Le musée expose une œuvre de jeunesse d’Antoine van Dyck, l’élève le plus doué de Rubens. La Fondation Roi Baudouin lui a confié ce portrait de Mathieu en prêt permanent. C’est le seul panneau de la célèbre Série Böhler dans une collection publique belge.

La Maison Rubens accueille l’autoportrait restauré

L’autoportrait de Rubens est restauré et rentre à la maison. Rubens mis à neuf nous contemple. Des détails comme ses joues roses et ses lèvres rouges réapparaissent dans toute leur fraîcheur après avoir été cachés des années sous des couches de peinture.

La Maison Rubens achève la restauration du portique et de la gloriette

Le portique et la gloriette, ces éléments si emblématiques de la Maison Rubens, sont à nouveau visibles au grand public. Leur restauration, qui a duré un an et demi, est achevée. es deux éléments ornementaux ont en effet été dessinés par le grand maître et constituent des traces précieuses de son talent d’architecte.